Idée originale: aménagement futé sous l’escalier

Ah ça, l’escalier, comme l’entrée ou le cagibi, qu’est-ce qu’on se pose comme questions pour l’aménager! Personnellement, j’aime bien cette idée-là:

aménagement sous escalier

On n’est pas obligé de faire du sur-mesure si on n’a pas les moyens. Mais on peut au moins s’en inspirer. Ca vous plaît?

7 Commentaires

Classé dans S'organiser à la maison

Question des lecteurs: comment ne plus perdre ses clefs

Le thème de l’article d’aujourd’hui revient à Axelle.

Ce n’est pas pour elle qu’elle pose la question "comment ne plus perdre ses clefs?", c’est pour sa soeur, un peu étourdie, qui s’est retrouvée l’autre jour enfermée à l’extérieur de chez elle, les clefs sur la serrure, à l’intérieur de la maison.

Depuis, Axelle cherche des solutions pour que sa soeur, qui change de sac à main très souvent, n’oublie plus ses clefs.

Spontanément, j’aurais envie de proposer une solution à base de ruban et mousqueton. Idéalement, si le ruban pouvait être élastique… ce serait mieux. Un truc comme ça:

31J305KYVuLIls font les mêmes, pour femmes?

Sinon, il y a ça:

key-bak-porte-cles-a-enrouleur-retractable-key-bak-mid6-a-mousqueton

Pas tellement plus joli, hélas.

Chers lecteurs, un truc? Une astuce pour la soeur d’Axelle?

Pour les têtes en l’air et étourdis de tout poil, quelques astuces ici.

 

 

 

21 Commentaires

Classé dans S'organiser à la maison

Idée originale: la poubelle de tri qui ne prend pas (trop) de place

Voilà un problème qui demandait à être résolu élégamment, pratiquement et sans prendre de place: le tri sélectif. Je trouve que le fabricant de cette idée a une solution drôlement futée.

trio-bag-copie-produit-poubelle-differbin-noir-3-bacs

En cliquant sur l’image, vous verrez mieux l’usage des différents "sacs".

 

16 Commentaires

Classé dans S'organiser à la maison

Le syndrome de la surface plane

entrée dégagéeCa y est! Vous avez réussi à dégager la console de l’entrée qui croulait sous les "machins". Mais à peine avez-vous tourné les talons qu’insidieusement le bazar revient. Même chose sur la table basse du salon, le bord de la table de la salle à manger, le coin du plan de travail de la cuisine, la table de nuit, le bord du lavabo, le canapé.

Que se passe-t-il?

C’est le syndrome de la surface plane.

Comme, sans vous en rendre compte, vous êtes soumis à cette règle et que votre intérieur est rangé sans vraiment de logique, les seuls endroits où vous pouvez poser les choses sont les surfaces planes. Les autres emplacements sont trop compliqués à atteindre ou trop pleins.

L’été vous emplit de bonnes résolutions de rangement, d’après ce que je sais.

C’est le moment de trier vos possessions et de respecter et  faire respecter vos surfaces planes. Il s’agit de lutter, sans trop d’effort, contre ce syndrome de la surface plane.

Essayez donc cette méthode, vous m’en direz des nouvelles. Juste avant de vous lancer, je vous suggère de lire ceci.

Et si vous ne savez pas quoi faire des objets que vous ne gardez pas, voici quelques pistes.

Alors, le rangement d’été, ça se passe comment chez vous?

 

8 Commentaires

Classé dans S'organiser à la maison

Trois techniques pour organiser son départ en vacances

faire sa valiseC’est Laure qui m’a suggéré cet article.  Comment préparer ses vacances quand on part en location? Et même, tiens, puisqu’on y est, quid des autres types de vacances: chez des amis ou en famille, au camping, à l’hôtel, en club…? Eh bien, Messieurs-dames, avec des listes, évidemment. Trois pour être précise.

N°1: LA LISTE DES CHOSES A EMPORTER

La liste parfaite se bâtit au fil de l’eau, quelques semaines/jours avant le départ.

On attrape une feuille de papier qui va rester facilement accessible pendant quelques jours. Et on commence à noter les objets que l’on l’intention d’emporter, en prêtant attention à ce que l’on utilise au quotidien, du matin au soir, pour chaque personne.

Exemples:

- Moi: gel douche/cheveux, déodorant, brosse à dents, dentifrice… et pince à épiler (on n’est jamais à l’abri d’un poil follet apparaissant au débotté), …

- Chéri: gel à raser, rasoir (tiens, moi aussi, il faut que prenne le mien. Hop, je le note en face de mon prénom), déodorant, peigne (tiens, il faut que je note "chouchou" pour les cheveux des filles), dentifrice? non, c’est inutile de le marquer puisqu’on partage le même…

- Filles: crème solaire indice 50, je ne note pas de gel douche/cheveux (parce que c’est le même que pour moi), démêlant, chouchous…

- dans la cuisine: si j’oublie de quoi faire du thé, mon monde s’écroule, donc thé et boule à thé, vinaigrette maison dans son Tup’ (je limite les dépenses inutiles), deux torchons, …

- matériel pour la plage/montagne/campagne

- ce dont on aura besoin en route (voiture? avion? train?)

- jeux, jouets, pour se distraire

- médicaments de base (de base, n’est-ce pas, pas toute la pharmacie)

Quand on est satisfait de sa liste, on peut la dactylographier "au propre", avec une petite case devant chaque objet, pour pouvoir cocher.

Idéalement, on va s’en resservir l’an prochain. C’est pourquoi il serait très futé de noter au retour ce qui a vraiment servi et ce que vous avez oublié d’emporter.  Comme ça, d’année en année, votre liste se bonifie, comme le bon vin.

N°2: LA LISTE DES CHOSES À ACHETER

En parallèle, il est souvent nécessaire de créer la Liste des choses à acheter. A acheter en une fois ou en plusieurs fois.

Prenons donc une deuxième feuille de papier, avec un titre "A acheter avant de partir". Que va-t-il vous manquer? Crème solaire? Vinaigre (pour ma fameuse vinaigrette)? Lames de rasoir de rechange? Chapeau?…

Décider de ce qui pourra être acheté sur place (brassards pour apprendre à nager, par exemple, ou produits alimentaires frais).

Cette liste n’a pas besoin d’être faite "au propre", faut quand même pas exagérer.

N°3: LA LISTE DES CHOSES A FAIRE AVANT DE PARTIR

De "demander à belle-maman si elle peut garder Médor" en passant par "mettre les plantes dans la baignoire", sans oublier "donner un double des clefs au voisin" et "vérifier qu’on a coupé l’eau"… il vaut mieux tout noter pour atteindre la zénitude complète.

Là encore, la liste se constitue sur quelques semaines ou jours avant de partir.

Notez que d’une année sur l’autre, on la met à jour en revenant de vacances pour qu’elle reste utile.

FAIRE LES VALISES – AVÉ LA LISTE

La veille ou l’avant-veille du départ, on donne la partie de la liste qui les concerne aux personnes en âge de faire leur valise. Et nos chéris font leur valise eux-même. Supervision parfois nécessaire, selon âge et degré d’autonomie.

  • Trois listes, Laurence? Trois? Vous êtes sûre? Mais n’est-ce pas un peu trop? Ne pourrait-on pas ne faire qu’une seule liste?
  • Mais non, chers lecteurs, ce n’est pas trop. D’abord, songez que la Liste des choses à emporter et la Liste des choses à faire avant de partir vous serviront d’une année sur l’autre. Si c’est pas pratique, ça? Ensuite, tout mettre sur une seule liste "vacances" vous compliquerait la vie à la fois au moment de faire les valises et au moment de faire les courses. Ce qu’on ne veut pas, évidemment. Bonnes vacances!

Je suis sûre que vous allez adorer les recommandations de 1926 pour passer de bonnes vacances.

Tenez, c’est le moment: un petit désencombrement express, ça vous dirait?

Et ça, c’est pour le retour.

 

 

 

 

 

23 Commentaires

Classé dans S'organiser à la maison

Organisation et gâchis: quel est le rapport?

L’ organisationgachis   sert à tirer le meilleur parti de ses ressources.

Ainsi, moins j’ai de temps et d’énergie disponibles le soir en semaine, plus j’ai intérêt à m’organiser en conséquence.

Par exemple, je pourrais:

- préparer quelques repas d’avance à un moment où c’est possible pour moi, puis les stocker au congélateur pour pouvoir les décongeler le soir

- apprendre aux autres membres de la famille comment on fait une lessive pour qu’ils s’en occupent à ma place

- me désengager d’une association dont les réunions sont trop nombreuses et trop tardives

- ranger quelques objets le matin avant d’aller travailler

- prévoir ma séance de piscine plutôt un midi.

- etc.

Ainsi, ces gâchis seront épargnés:

  1. le gaspillage de nourriture
    Puisque je sais que je ne serai pas "opérationnelle" à partir de mardi soir, inutile de croire que je me transformerai en Cyril Lignac de banlieue en rentrant du travail. Donc, j’éviterai d’acheter tout ce qui demande trop de préparation, tout ce qui risque de moisir au frigo parce que je "n’ai pas eu le temps" d’éplucher…
    Pas d’yeux plus gros que le ventre mes capacités.
  2.  le gaspillage d’eau et de lessive
    Que celle qui n’a jamais été obligée de relancer une machine parce qu’elle y avait oublié le linge me lance la première pierre.
  3.  le gaspillage de temps
    C’est sympathique, utile et valorisant de participer à la vie associative. Mais autant? Peut-être pas. Si vous soupirez avant d’y aller, si votre canapé vous fait les yeux doux au moment de partir en réunion, réévaluez.
  4.  le gaspillage d’espace
    Dans votre région, le prix du m2 n’est peut-être pas très élevé. N’empêche que c’est toujours trop cher pour un entrepôt. Comme je vous le suggérais dans cet article, évaluez régulièrement vos possessions. Doivent-elles rester à vie à vos côtés? Devez-vous avoir autant d’exemplaires de chaque chose, rendant ainsi le rangement épuisant?
  5.  le gaspillage de votre santé
    Si la nature vous a doté d’un corps en parfait état de fonctionnement, sachez que si vous ne l’utilisez pas, il vous le fera payer tôt ou tard, bien malgré lui, le pauvre.

Et vous, quels gaspillages avez-vous évité en vous organisant un peu mieux?

 

 

11 Commentaires

Classé dans Mon avis, Organisation au travail, S'organiser à la maison

Besoin d’aide? Vous avez la solution sous vos yeux

corvéesSi vous avez déjà rêvé d’avoir une paire de mains supplémentaires pour venir à bout de tout ce qu’il y a à faire à la maison, regardez mieux. Vous avez la solution sous votre nez. Vos enfants.

Je vous vois d’ici ouvrir de grands yeux: "Mais ils sont trop petits! Mais ce sont des ados (comprendre: les motiver prendra plus de temps que faire moi-même)! Mais ils ne feront jamais aussi bien que moi! Mais ça va prendre des heures!" Peut-être que vous avez raison. Mais ce n’est pas sûr.

Voici mes astuces d’organisatrice professionnelle pour vous aider à reconsidérer la situation.

1- Commencer quand ils sont jeunes

Le petit d’homme est curieux de nature et grégaire, aussi. Autrement dit, il n’y a rien qui lui plaît plus que passer du temps avec vous à "faire des choses". Il ne fait pas la différence entre tâches "nobles" (jouer, se distraire, se détendre) et "corvées" (vaisselle, ménage, tri).

Pour lui, tout est potentiellement ludique. A nous de lui présenter les activités comme un jeu. Il suffit d’un simple "et si tu venais aider maman/papa…" prononcé avec sourire et oeil complice, pour que Petite Dernière se précipite.

2- Eviter la frustration

D’abord la nôtre.

Comment ne pas s’exaspérer devant la maladresse, l’eau répandue, l’attention si courte d’un enfant? En se souvenant qu’il s’agit d’un apprentissage. Vous semez des graines dont vous (et votre enfant) tirerez profit dans quelques années, je vous l’assure.

Puis, comment gérer l’éventuelle frustration de votre enfant , "j’y arrive paaaaas!"?

Eh bien, comme pour vous. Faites en sorte que ce soit court et ludique, acceptez qu’il abandonne peut-être en cours de route, montrez comment faire, félicitez même si ce n’est "ni fait, ni à faire" et si vous sentez poindre le découragement, proposez d’y revenir une autre fois.

3- Comment s’y prendre avec un adolescent

Vous serez peut-être surpris(e) d’apprendre que votre ado, lui aussi, aime bien passer du temps avec vous* . Même s’il semble préférer ses jeux video à votre compagnie.

Demandez courtoisement mais fermement, acceptez qu’il mette quelques minutes (quelques minutes, pas une heure) à arriver, qu’il ronchonne un brin au début. Là encore, félicitez, quel que soit le résultat. Exprimez votre plaisir d’être avec lui, dialoguez, racontez-vous votre vie réciproque et les corvées se feront bien plus agréablement.

4-La Fausse Bonne Idée de la Mater Familias

L’autre jour, une mère de famille me disait qu’elle attendait que ses enfants soient en vacances pour attaquer les tâches de désencombrement. Parce que nous n’étions pas seules, je n’ai rien dit mais je pensais "Quel dommage de rater ces occasions! Au contraire, associez-les à ce que vous prévoyez de faire. L’été s’y prête bien. Il faut qu’ils apprennent, de toute façon, et ce sont finalement des moments passés ensemble qui en valent d’autres".

*Attention: sans récrimination ni allusion au contexte scolaire

Vous aimeriez avoir une idée ce que devrait savoir votre enfant en quittant la maison?

Je pratique ce que je prêche. Du coup, mes enfants sont impliqués. Vous voulez voir? Mesdames et Messieurs, voici Le rangement de la bibliothèque des enfants par Fille du Milieu.

 

10 Commentaires

Classé dans FBI (Fausses Bonnes Idées), S'organiser à la maison